Traduire au XVIe siècle (octobre-décembre 2012)

Maîtresses de ballet : Anne Debrosse et Aurélia Tamburini

Antonio da Fabriano, Saint Jérôme, Walters Art Museum, Baltimore, 1451 (source : wga)
Antonio da Fabriano, Saint Jérôme, Walters Art Museum, Baltimore, 1451 (source : wga)

Demandez le programme !

 

Programme indicatif (les titres définitifs seront donnés par les intervenants le jour de leur communication) :

 

  • Samedi 6 octobre 2012 : La traduction et la pratique des langues anciennes.
    • Introduction par Aurélia Tamburini.  
    • Marie Saint-Martin, « Une moralité composée des grandes calamitez » : Lazare de Baïf et l’Electre de Sophocle.
    • Mathieu Ferrand, Quand le français s’invite au collège. La pratique du thème latin dans l'université parisienne au début du XVIe siècle.

 

 

Sur Hypothèses, Claire Placial revient sur son exposé et certaines questions qui lui ont été posées.

 

  • Samedi 1er décembre 2012 : Traduire les oeuvres du XVIe siècle?
    • Aude PlagnardTraductions, imitations et émulations des romanzi italien (Ariosto et Boiardo) entre 1549 et 1569.
    • Bérengère Basset et Ivana Velimirac, Amyot traducteur.
    • Paule Desmoulière : La traduction de A Jovial Crew de Richard Brome (1642) et le problème du "cant" (argot des mendiants).
    • Conclusion.

 

Nous vous invitons également à consulter notre introduction générale sur le sujet, ainsi que notre bibliographie, qui sera enrichie tout au long des trois séances.

Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
CORNUCOPIA, site de recherche universitaire : quand la littérature du XVIe siècle entre en résonance avec d'autres arts, d'autres disciplines, d'autres époques. ISSN 2261-8430.