Concerts - novembre 2013

Le 3 novembre 2013 à Ancy le Franc

Sébastien Wonner et Pascale Boquet : concert clavecin - luth

Catherina van HEMESSEN,"Jeune fille jouant du virginal", 1548, Musée Wallraf-Richartz, Cologne (source : wikipedia).
Catherina van HEMESSEN,"Jeune fille jouant du virginal", 1548, Musée Wallraf-Richartz, Cologne (source : wikipedia).

Concert clavecin - luth

 

"Deux manuscrits, un de luth, l’autre de virginal, reliés ensemble à l’extrême fin du XVIe siècle par des mains inconnues soucieuses de compiler le répertoire de deux instruments amis, sont venus jusqu’à nous.

Le Dublin Virginal Manuscript, écrit autour de 1570, est un volume important, l’une des premières sources de musique de clavier dans les Îles Britanniques. Autour de 1580, le Dallis Lute Book est aussi un manuscrit imposant contenant tous les genres du répertoire de luth à la Renaissance.

Le concert propose des extraits de ces deux manuscrits et un panorama très européen de la musique de la fin de la Renaissance : ballad-tunes anglais, airs celtiques, villanelles italiennes, danses flamandes et françaises… Les deux instruments dialoguent tour à tour et s’approprient le répertoire de l’autre. Fidèles à l’esprit de la Renaissance, les fantaisies, chansons, danses et basses obstinées sont prétextes à mille duos et improvisations dans lesquels ces deux musiciens excellent."

 

Programme:

John Dowland (1563-1626)

Thomas Tallis (1505-1585)

Thomas Robinson (1560-1609)

Filippo Azzaiolo(1530-1569)
Pierre Phalèse(1510-1575)

Anonymes (extraits du Dublin Virginal Manuscript et du Dallis Lute Book)

 

Sébastien Wonner clavecin

Pascale Boquet luth

 

Le 3 novembre 2013, au Château d'Ancy le Franc ; visite du Château à 15h15, concert à 16h30.

 

Renseignements :

http://www.musicancy.org/

9 novembre 2013 à Ecouen (95)

Musica Nova à Ecouen : "Madrigaux italiens"

ALLORI, Alessandro, Portrait of a Noble Woman - Oil on canvas, 106 x 76 cm Private collection (wga)
ALLORI, Alessandro, Portrait of a Noble Woman - Oil on canvas, 106 x 76 cm Private collection (wga)

"Madrigaux italiens"

 

Concert en lien avec l'exposition "La musique à la Renaissance" au château d'Ecouen.

 

Le samedi 9 novembre au Château d'Ecouen, Musée National de la Renaissance, à 17h30

 

Renseignements

Le 14 novembre 2013 à Bourges (18)

Ensemble Doulce Mémoire : "Les Roses d'Ispahan"

Etienne LIOTARD, Femme turque au tambourin (1738-43), Huile sur toile, Musée d'Art et d'histoire, Genève (Source: WGA)
Etienne LIOTARD, Femme turque au tambourin (1738-43), Huile sur toile, Musée d'Art et d'histoire, Genève (Source: WGA)

"Les roses d'Ispahan"

 

Le rapprochement avec le Nuovo stile, inventé par Caccini au début du XVIIe siècle, s’est imposé à l'ensemble Doulce Mémoire avec une évidence absolue. Un art de l’intimité, centré sur l’expressivité et la virtuosité, émanation des cours princières d’un raffinement inouï, mais empruntant aussi ses danses et ses refrains au répertoire populaire. 
Le baryton Marc Mauillon et le chanteur perse Taghi Akhbari se répondent et s’influencent en explorant les ressources poétiques de chaque mode musical. 
Comme les théoriciens de la Renaissance, les Perses croient fermement au caractère de chaque mode, son éthos. Cet échange nous apporte des clés pour retrouver dans Caccini ce qui faisait sa puissance émotionnelle au XVIIe siècle, ces fameux pouvoirs de la musique qui confiraient au surnaturel, sans frontière entre sacré et profane.

 

14 novembre 2012 au Palais Jacques Coeur de Bourges, à 20h

 

Renseignements et réservations : 

Palais Jacques Coeur
02 48 24 06 87
http://palais-jacques-coeur.monuments-nationaux.fr

Le 22 novembre 2013 à Vanves (92)

Doulce Mémoire : "Ragas du Quattrocento"

Notation en forme de coeur de la chanson "Belle, bonne, sage", codex Chantilly, Musée Condé (source : wikipedia)
Notation en forme de coeur de la chanson "Belle, bonne, sage", codex Chantilly, Musée Condé (source : wikipedia)

"Ragas du Quattrocento"

 

"Nous avons décidé de mettre en regard deux répertoires « réservés » (musica reservata) : le répertoire indien et le répertoire français, qui ont en commun la subtilita, la complexité des ragas, et ces cadres mélodiques de la musique hindoustanie qui comportent de nombreuses règles. A chaque raga correspond un sentiment, un moment de la journée et même une saison. A l’intérieur d’un raga toutes les notes ne sont pas égales, et comme dans les modes occidentaux, il existe une note dénommée vadi sur laquelle le musicien insistera davantage. Certains modes occidentaux anciens correspondent à des ragas indiens, ce qui permet des ponts ou des emprunts de courtes formules mélodiques. Ce qui nous rapproche aussi c’est un climat poétique : celui des alap, ces préludes non mesurés qui commencent toute exploration d’un raga, et ce sentiment de flou rythmique permanent dans l’ars subtilior, dû à la distorsion sciemment voulue de la partie mélodique."

 

Véronique Bourin, soprano
Angélique Mauillon, harpe
Baptiste Romain, vièle
Bruno Caillat, percussion
Denis Raisin Dadre, flûte et direction musicale

 

Sanjay Khan, chant, harmonium
Amrat Hussain, Tabla
Henri Tournier, flûte bansuri, flûtes, octobasse

 

Le 22 novembre 2013, au Théâtre de Vanves (92), à 20h30.

 

Renseignements :

01 41 33 92 91
http://journees-musiques-anciennes.org

Le 23 novembre 2013 à Vanves (92)

La compagnie de l'Aune : "Rosaces"

Sandro BOTTICELLI, "Printemps", détail, 1485-1487, Galerie des Offices, Florence (source : wikipedia)
Sandro BOTTICELLI, "Printemps", détail, 1485-1487, Galerie des Offices, Florence (source : wikipedia)

"Rosaces"


"Un trajet à rebours, du XVIIe au XVe siècle. L’évolution de la danse de cour de la fin du XVIIe siècle (tâchant d'élever le puissant – le Roi – au rang de Dieu) jusqu'à la danse de la fin XVe siècle (où l'on cherche dans la danse même la présence de Dieu, en quelque sorte "entre les corps").
Un quatuor de luths et deux danseurs incarnent la finesse et la sensibilité de deux arts intimement liés. La musique et la danse mettent en lumière un questionnement intense, qui irrigue depuis toujours l’évolution de la pensée des arts : celui de la postion de l’homme par rapport au monde et à l’idée de Dieu..."

 


Akiko Veaux & Hubert Hazebrouck, danse

Miguel Henry, théorbe et luth

Jérôme van Waerbecke, violon et luth

Leonardo Loredo de Sà, archiluth et luth

Vincent Maurice, guitare et luth

 

Le 23 novembre 2013 au Théâtre de Vanves, à 16h.

 

Renseignements :

01 41 33 92 91

https://journees-musiques-anciennes.org

 

Le 23 novembre 2013 à Vanves (92)

Ludus Modalis : "Une musique des sphères"

Nicolaus COPERNICUS, "De revolutionibus orbium coelestium", 1566, frontispice (source : Wikipedia)
Nicolaus COPERNICUS, "De revolutionibus orbium coelestium", 1566, frontispice (source : Wikipedia)

Une musique des sphères


"L’homme a toujours eu conscience de sa petitesse face à l’immensité de l’univers. Rapprocher le microcosme (l’homme) du macrocosme (l’univers) : Tel est le but que les compositeurs de la Renaissance poursuivent en jouant avec les proportions, les mesures, les modes.
Dans leur idéal, les sphères s’organisent entre elles selon un rythme régulier produisant des sons magnifiques et magiques. Laissez vous gagner par cette harmonie des sphères, et vivez, au travers des écrits de Copernic et Kepler, cette quête d’une musique universelle aux côtés d’Ockegheim et Josquin des Prés."

 

Nathalie Marec, Eva Zaïcik  Cantus 

Gilhem Terrail  Contre ténor

Bruno Boterf, Vincent Bouchot Ténor

François Fauché  Bassus

Bruno Boterf  Direction

Olivier Bettens  récitant

 

Le 23 novembre 2013, au Théâtre de Vanves (92), à 20h30.

 

Renseignements :

01 41 33 92 91

https://journees-musiques-anciennes.org

 

 

Le 24 novembre 2013 à Vanves (92)

Les Sonadori : "Le jeu des Intervalles, la polyphonie en bande de violons"

Gaudenzio FERRARI, "Anges musiciens", détail de "La Madone aux oranges", 1529-30, église de S. Cristoforo, Vercelli (source : wikipedia)
Gaudenzio FERRARI, "Anges musiciens", détail de "La Madone aux oranges", 1529-30, église de S. Cristoforo, Vercelli (source : wikipedia)

Le Jeu des Intervalles, la polyphonie en bande de violons

 

"À la fin du 15e siècle, à la cour de Ferrare en Italie, apparait une nouvelle famille d’instruments à cordes frottées : c’est la naissance du violon. Il est alors joué dans des ensembles dont les musiciens, souvent issus de classes sociales défavorisées, reçoivent une formation orale centrée sur l’improvisation et l’ornementation.
C’est cette pratique d’improvisation à quatre parties, exercice de voltige sonore d’une complexité extrême, que Les Sonadori vous proposent de découvrir, et qu’il exécuteront à la volée, sans filet..."

Odile Edouard, violon
Béatrice Linon, violon
Nicolas Sansarlat, violon
Alain Gervreau, violoncelle
Sarah van oudenhove, basse de violon

Hervé Douchy, violoncelle

 

Le 24 novembre 2013, au Théâtre de Vanves (92), à 15h.

 

Renseignements :

01 41 33 92 91

https://journees-musiques-anciennes.org

 

 

Le 24 novembre 2012 à Paris

Quatuor Colonne : "Musique pour flûte Renaissance"

SAVOLDO, Giovanni Girolamo, Le Joueur de Flûte, 1519 Huile sur toile, 74 x 100 cm Pinacoteca Tosio Martinengo, Brescia (Source: WGA)
SAVOLDO, Giovanni Girolamo, Le Joueur de Flûte, 1519 Huile sur toile, 74 x 100 cm Pinacoteca Tosio Martinengo, Brescia (Source: WGA)

"Musique pour flûte Renaissance"

 

Reconstituer un quatuor de flûtes à bec Renaissance afin de faire sonner dans les meilleures conditions les polyphonies raffinées des maîtres du XVIe siècle s'inscrit dans la politique de construction d'instruments fac-similés développés par le Musée de la musique.
Denis Raisin-Dadre, flûtiste et directeur de l'ensemble Doulce Mémoire, sollicité sur le choix des modèles, proposa sans hésiter les fameuses flûtes colonnes dont le Musée possède deux exemplaires : un ténor et une basse. 
Ces rarissimes flûtes ont été fabriquées par Hans Rauch von Schratt, membre d’une famille de facteurs active au XVIe siècle en Allemagne du Sud et à Hambourg. Elles sont toutes deux construites selon le même principe : un conduit replié sur lui-même est foré dans le corps en érable de chaque flûte doublant ainsi la longueur de la colonne d’air, comme sur un basson. Ces instruments, avec chapiteau et base, se jouaient posés sur une table. 
Par ailleurs, une flûte alto du même facteur est conservée au Musée de Bruxelles. La reconstitution en fac-similé d’un quatuor constitué d’un alto, deux ténors et une basse devenait alors possible.
L’étude et la réalisation furent confiées au facteur Henri Gohin. Les instruments fabriqués en 2001 sont extrêmement proches des originaux jusque dans le respect du diapason (la 392 Hz). Le Musée de la musique peut aujourd’hui s’enorgueillir de pouvoir faire écouter à son public d’aussi beaux instruments. Ce quatuor de flûtes colonnes a également été enregistré par l’ensemble Doulce Mémoire (Du Caurroy, Les Meslanges et Pierre Attaingnant, Que je chatoulle ta fossette).

 

PROGRAMME :
Danses :
Tielman Susato (v.1510/1515 - v.1570) 

Madrigaux :
Cipriano da Rore (ca 1515-1565)
Jacques Arcadelt (?1507 – 1568)

Chansons :
Chansons allemandes du XVIe siècle (Hans Teuglin et anonymes)
Chansons françaises du XVIe siècle

Ave Maris Stella (anonyme XVe siècle)

 

Le 24 novembre 2013 au Musée de la Musique, Espace XVIIIe s à 14 h.

 

 

  • Florence Jacquemart, flûte
  • Patrick Magnin, flûte
  • Marcelo Milchberg, flûte
  • Pascale Haarscher, flûte

 

 

Entrée gratuite

Cité de la Musique

221 avenue Jean Jaurès

75019 Paris

M° Porte de Pantin (M5-T3)

Renseignements

Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site
CORNUCOPIA, site de recherche universitaire : quand la littérature du XVIe siècle entre en résonance avec d'autres arts, d'autres disciplines, d'autres époques. ISSN 2261-8430.